Moi, phobique de l’engagement? Peut être en fait…

Image

Ce week end, je suis allée rendre visite à de très bonnes amies, l’une casée et enceinte, l’autre, comme moi, célibataire qui galère à trouver THE ONE. Et comme à chaque fois qu’on se voit, on se raconte nos petites vies. Je vous rassure, le mec de ma copine casée nous a gentiment laissées papoter et est parti rejoindre des potes avant qu’on le rejoigne pour faire la fête ensemble.Mais il a quand même pris de nos nouvelles et su écouter nos histoires de mecs.

Et n’empêche que les mecs sont justement parfois de meilleures oreilles que nos copines : non seulement ils sont plus détachés mais en plus ils se mettent plus à la place de celui dont on est en train de parler (et dont les oreilles ont dû d’ailleurs sacrément siffler!). Bref, j’étais encore en train de raconter mon histoire avec l’ancien collègue qui, je le sais, ne mène nulle part, et là, il me regarde et me dit : « mais je pense que tu devrais te demander ce que tu veux vraiment, parce que quand je t’entends parler, j’ai l’impression que tu dis chercher un truc sérieux alors que j’ai l’impression que tu es quand même bien et que tu ne veux pas vraiment t’engager. »

Moi? Vraiment?! Mais bien sûr que si j’aimerais m’engager, mais pour ça il faudrait encore que celui avec qui j’aimerais le faire le veuille aussi! Une relation, ça se construit à 2! Pff, il est nul lui, il comprend rien. Bien sûr c’est la première chose à laquelle j’ai pensé. Mais c’est vrai que quand on examine mes histoires de plus prêt, on voit bien que quelque chose cloche: le fait que je m’attache toujours à ceux qui ne veulent pas construire mais plutôt s’amuser. Alors c’est vrai que je me dis souvent que je n’ai pas de chance, que j’aimerais qu’un jour ce soit réciproque. Mais je me rend compte que dès qu’une histoire est compliquée ou impossible, je cours; alors que quand la personne est bien intentionnée et souhaite se poser, je me referme..comme si mon radar se mettait en marche et m’envoyait le signal de fuir..Et le pire c’est que c’est plus fort que moi. Je suis l’illustration parfaite du « suis moi, je te fuis, fuis moi je te suis »!

Alors d’accord, j’ai eu une longue histoire dans laquelle j’avais mis beaucoup d’espoir qui s’est très mal terminée, mais je ne pensais que ça me freinait à ce point. Parce que oui, je dois l’avouer, j’ai un peu peur de l’échec..et d’un engagement qui pourrait encore me mener à un échec.. donc de l’engagement.Le copain de ma copine, en peu de temps, m’a fait avouer ce que je réfute à chaque fois que ma meilleure amie me le dit: oui j’ai les histoires qui me correspondent à l’instant T. Je me plains des mecs qui ne veulent pas s’engager, mais je suis attirée par eux justement pour cette raison.

Là, vous vous dîtes « elle va pas bien » ou alors « qu’est ce qu’elle est compliquée » et vous avez sûrement raison. Mais la vérité, c’est qu’en ce moment, je suis plutôt heureuse en plus. Et quand je dis que j’aimerais, moi aussi, vivre une belle histoire sérieuse, c’est surtout que, en effet, quand je vois mes copines heureuses en couple, j’aimerais, un jour, l’être à mon tour. Et c’est surtout que je me projette dans l’avenir. Oui j’ai envie d’être en couple, quand je serai prête.Et à ce moment là, les mecs eux aussi phobiques de l’engagement ne m’attireront certainement plus. Alors pas la peine d’analyser, de me plaindre, de me dire que je perds mon temps. C’est tout simplement pas le bon moment, et quand ça le sera, ça arrivera, tout simplement…:En attendant, la légèreté me convient pas trop mal et c’est le principal (même si je sais que dans quelque temps, quand cette relation pas sérieuse se terminera, je ne resterai pas de marbre…parce que le problème c’est que j’ai peut être du mal avec l’engagement mais pas du tout avec l’attachement!)

Publicités

2 réflexions sur “Moi, phobique de l’engagement? Peut être en fait…

  1. Chouette post dans lequel je me reconnais complètement ! Je crois bien que je suis moi aussi atteinte du syndrome « fuis-moi je te suis » ! En revanche, je crois que tu as un avantage sur moi… car tout comme toi je m’attache vraiment très vite mais vraiment, et du coup j’ai du mal avec les histoires pas sérieuses, voire celles qui ne durent qu’une nuit…

  2. Moi aussi j’ai de plus en plus de mal avec les histoires d’un soir. Mais c’est encore pire car en une nuit, je n’ai pas le temps de m’attacher. En ce moment, je fréquente quelqu’un avec qui il n’y a pas d’engagement..mais ça fait déjà 10 mois…Et là, de mon côté, il y a des sentiments. Donc finalement, les histoires d’une nuit, ça fait moins mal!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s