L’Amitié, avec un grand A

ImageL’amitié, un mot aussi important pour moi que l’Amour. Et si avec ce dernier, j’ai quand même un peu de mal, je suis comblée par mes relations avec mes amis. Entre ceux d’enfance, ceux avec qui je fais plus la fête, ceux avec qui je partage mes passions, ceux à qui je me confie..Je dois dire que je suis assez entourée et que je comble assez facilement ce manque d’amour avec LA personne qui partage ma vie. Et c’est vrai, même si j’aimerais bien rencontrer une personne avec qui je puisse partager tout ça, je me sens bien dans ma vie solo grâce à toutes ces personnes qui me font vivre de bons moments… Mais ayant beaucoup de relations, j’ai eu une petite réflexion dernièrement sur ces liens.
Parce que oui des amis, j’en ai des tas. Mais parmi eux, il faut avouer que la nature de la relation n’est pas la même et que les vrais amis, je veux dire ceux sur qui on peut compter, sont moins nombreux. Je parle de cela suite à une discussion que j’ai eu avec un très bon pote. Pourquoi?

Parce que dans les moments où, tout va bien, bien sûr tout ce petit monde est là. On fait la fête, on rigole, on picole..et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais quand les choses se corsent, que, et ça peut arriver, on se sent moins bien (suite à une rupture, à un licenciement ou ne serait-ce que pour une petit passage à vide), bizarrement, les invitations diminuent.
Et c’est là, pour moi, qu’on reconnaît les vrais amis. Il est vrai que , même si je suis assez sociable et que je parle beaucoup, quand je vais moins bien, j’ai tendance à me refermer. Et dans ces moments, j’ai 2 supers amies sur lesquelles je peux compter : celles qui trouvent les mots pour me motiver quand je ne le suis pas, celles qui savent me faire rire quand j’ai envie de pleurer, celles avec qui me font sortir à contre cœur alors que finalement, une fois sortie, je peine à rentrer.. bref, de vraies amies. Et pourtant, ces amies- là sont loin d’être les plus tendres avec moi. Ce sont elles qui m’avertissent quand je parle trop en soirée parce que j’ai trop bu (et que j’ai tendance à devenir une véritable pipelette), ce sont elles qui m’envoient ch**** quand je parle trop de mon ex… Ayant toujours été très entourée, je me rends compte de qui sont mes vrais amis. et pour avoir eu la discussion avec certaines bloggueuses sur Twitter, je me demande ce qu’on attend vraiment d’un ou d’une ami(e).
Pour ma part, c’est simple, mes véritables amis, déjà ne me jugent pas. Mais aussi, ils sont là dans les bons moments comme dans les mauvais. Mais aussi et surtout, ils sont sincères avec moi; je veux dire par là qu’entre nous, on ne met pas de gants quand on se parle. C’est à dire que si je vais droit dans le mur, ils ne se gênent pas pour me le dire, au contraire..Mais aussi parce que je prends très bien les critiques. A mon sens, elles sont constructrices. C’est pour ça que mes vrais amis n’hésitent pas à me « bousculer » pour parfois m’aider à prendre conscience et à réagir. D’ailleurs ce que j’adore chez eux, c’est que même si je les écoute rarement,ils sont toujours là pour moi une fois que je « me suis prise le mur dans lequel je fonçais ».
Mais la conception d’amitié est difficile car elle diffère selon les personnes. Par exemple, une de mes meilleures amies voit ses liens amicaux s’effriter avec une de ses très bonnes relations car elle est selon elle, trop méchante…Chose que je ne trouve pas du tout. Elle est franche, direct, mais quand même toujours là quand il le faut. Et le fait qu’elle ne prenne pas de gants pour dire les choses est une chose que j’apprécie énormément chez elle. Car la diplomatie, c’est bien, mais parfois pour avancer, il faut aussi des gens comme ça, qui nous mettent un bon coup de pied où je pense! En tout cas c’est mon avis.. Je sais que j’en ai besoin de temps en temps..
Bref, cet articles rend hommage à ces amis que je peux compter sur les doigts de la main, ceux qui sont là quand il faut, et surtout comme il faut!

Publicités