Non au laisser aller!

ImageDepuis mon adolescence, je fais attention à moi et à mon allure : sport et alimentation équilibrée ont toujours été une habitude pour moi. Pourtant, pendant mes périodes de stress (attente des résultats d’un exam par exemple) ou de remise en question (job qui ne me plaît pas, rupture..), j’ai tendance à laisser tomber ces bonnes habitudes et à me laisser entraîner dans un certain laisser aller. Heureusement pour moi, je m’en rends vite compte et je fais tout pour ne pas toucher le fond et remonter la pente. J’ai toujours pensé qu’il valait mieux prévenir que guérir! C’est pour ça que dès que j’ai tendance à prendre de mauvaise habitudes, j’essaie de ne pas les laisser s’installer et de réagir (et suite à plusieurs mauvaises expériences sentimentales consécutives, je dois dire que c’est un peu ce qu’il s’est passé dernièrement).

A la base, je suis une personne sociable qui a toujours envie de voir du monde (même si j’ai besoin de mes petits moments rien qu’à moi de temps en temps). Je suis aussi ambitieuse et j’ai plusieurs petits projets que j’ai envie de réaliser (ne serait-ce que passer mon permis, apprendre une autre langue étrangère ou me perfectionner dans mon boulot pour évoluer). Un autre trait qui me caractérise est que je suis très active dans ma vie de tous les jours: j’aime être occupée, voir du monde, me sentir utile…Bref tout le contraire du laisser aller. Mais on a tous des petits coups de mou, des baisses de motivation qui nous donnent envie sur le moment de baisser les bras. C’est pour ça que dès que j’aperçois des signes de laisser aller, je prends le taureau par les cornes.


7730945
J’ai donc recensé certains signes qui me font tirer la sonnette d’alarme
:

1) On est vendredi, j’ai eu une dure semaine, on me propose une sortie et je dis non. Non pas que j’ai quelque chose de prévu mais ma seule envie est de rentrer chez moi et de me poser sur mon canapé, devant une émission ou un film. Les soirées tranquilles, je le sais, j’en ai besoin, mais quand je refuse des soirées qui s’annoncent sympa plus d’une fois, c’est que quelque chose cloche chez moi. Alors, la 3e fois, limite je me force et j’y vais sans réelle conviction…Mais au final, je ne regrette tellement pas!

2) On est lundi, j’ai mal dormi dimanche (ça m’arrive souvent à cause d’horaires un peu trop décalées le week-end) et j’ai prévu d’aller au sport. Quand je sors d’une journée chargée au boulot, j’ai la flemme et j’ai envie de rentrer direct sans passer par la case « défouloir ». Ok, ça peut arriver, surtout quand on a eu un week-end rempli de sorties. Mais en général, j’essaie de me forcer et une fois ma séance finie, je dors tellement bien que je rattrape largement mon sommeil manquant.

3) On est dans une période calme au boulot. je ne croule définitivement pas sous le boulot. Ça  compense tellement avec les moments où je suis débordée et que je fais des heures sup que j’ai envie d’en profiter : une petite vérification de mes mails persos, un petit tour sur facebook, un long moment sur Twitter, une session lecture d’articles sur Hellocoton..Oui la journée passe vite mais en même temps je sais qu’il y a toujours des choses à faire même dans mes périodes plus calmes (comme l’été par exemple). Alors j’essaie de me limiter sur les réseaux sociaux et de faire les tâches pénibles,comme le classement des dossiers. Çà passe le temps aussi et ça arrange les collègues (car certains ne se privent pas pour passer du temps sur les choses privées).

4) Je suis célibataire depuis un petit moment et j’ai tellement du mal à passer à autre chose que je refuse les invitations. Ce mec? Oué pas mal mais comparé à l’Ex, il est tellement rien. Ok mais avec l’Ex, ça n’a pas marché alors il serait peut être temps de le faire descendre de son piédestal et de laisser sa chance à d’autres. Donc je refuse une sortie, puis deux.. et au bout de la 3e, je me booste et (si c’est pas une véritable contrainte bien sûr) j’y vais. Au pire, même si ça ne matche pas, c’est toujours bien de faire des rencontres.

5) On est le 1er mars. 2 mois se sont écoulés depuis le début d’année et les résolutions qui vont avec (la liste ici). Pourtant, si je suis honnête, je peux remarquer que je n’ai pas fait grand chose pour me donner les moyens de tenir mes promesses (il y a eu quelques ébauches quand même, je peux au moins m’accorder ça), alors là c’est décidé, il me reste 10 mois:  je vais me donner les moyens de les tenir. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je suis allée prendre des renseignements dans plusieurs auto-écoles (déjà un bon début), je me suis inscrite dans un groupe d’échange franco-allemand, j’ai ressorti ma cigarette électronique ( que j’utilise un peu mais pas suffisamment) et je suis allée m’entraîner à la salle de sport ( ça, j’arrive à le faire assez régulièrement, c’est au mois ça de pris!)

Le but bien sûr est de ne plus avoir à tirer la sonnette d’alarme ! 🙂

 

Publicités

3 réflexions sur “Non au laisser aller!

  1. et ben alors qu’est ce qu’il t’arrive? Il faut qu’on s’organise une petite soirée avec les filles alors. Çà fait longtemps et on retarde toujours. Çà nous fera du bien!

  2. Pour le mec je suis d’accord il ne faut pas comparer avec l’Ex. Chaque mec est différent et chaque relation aussi mais je sais que c’est pas toujours facile à faire, courage… Déjà tu fais des rencontres c’est bien !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s