Les relations simples ? C’est si compliqué…

ImageLa plupart du temps, quand je parle de mon célibat avec mes copines en couple, elles me rassurent en me disant que c’est sûr, qu’un jour, moi aussi, je rencontrerai quelqu’un avec qui je serai bien et avec qui ce sera simple.

Et c’est peut être ça le problème : je ne sais pas pourquoi mais je suis attirée par les situations compliquées. Après le mec complètement torturé et le collègue qui voulait seulement s’amuser, j’ai eu un nouveau coup de cœur : mon boss! Il faut dire qu’il est jeune, il est plutôt mignon, il est cool, on s’entend très bien…bref il a tout pour plaire…mais il reste mon responsable et en plus, il est pris. Je sais c’est complètement improbable. Et pourtant, après 2 bonnes soirées arrosées, on s’est pas mal rapprochés et..bref, je ne le laisse pas indifférent non plus. (je ne développerai pas cette partie;)) Peut être que si je l’avais rencontré dans un autre contexte, à un autre moment, il aurait pu se passer quelque chose mais là, c’est impossible.

Même si je me suis assagie, même si je flirte beaucoup moins qu’à une certaine période, j’ai toujours autant d’attirance pour les histoires compliquées. On dirait que je le fait exprès!  C’est d’ailleurs ce que pense mon meilleur pote. Mais non seulement, ça m’arrive de moins en moins souvent d’avoir des coups de cœur, mais en plus, je ne les choisis pas! Et j’ai jamais eu le fantasme du boss moi!

Pourtant, quand je fais une petite rétrospective, je dois avouer que j’ai toujours foncé dans les aventures perdues d’avance. Et certes, un coup de cœur, ça ne se calcule pas, mais on peut choisir de ne pas l’entretenir (en arrêtant de rentrer dans le jeux de la séduction -même si c’est l’autre qui l’amorce- et au contraire, en prenant des distances).Parfois, c’est si compliqué de se simplifier la vie!

Publicités

Toi Tarzan, mais moi pas Jane

 

ImageEn amour, comme je l’ai souvent exprimé ici, je m’attache très vite et peut être aussi trop. Je donne beaucoup de moi, et, dans certaines relations, je n’ai pas vraiment reçu grand chose en retour. Ma relation la plus longue et la plus importante pour moi avait très bien commencé mais la fin a complètement dégénéré. D’accord, je vous ressors une histoire vieille de 5 ans mais la raison c’est que j’ai eu des nouvelles de lui ce week end, et pas forcément de la façon qui aurait pu me faire plaisir.

Déjà, petit retour sur cette relation destructrice : il y a 5 ans, lorsque je suis arrivée sur Paris, j’étais avec Lui depuis 2 ans et notre relation commencait à battre de l’aile (peut être à cause de l’éloignement lié mon séjour Erasmus). Moi j’étais encore folle amoureuse de lui mais il est devenu de plus en plus distant, détaché, tout en continuant de me garder sous le coude. Je suis pas très fière maintenant mais à l’époque, j’étais tellement attachée que je lui pardonnais tout (ses sautes d’humeur, ses paroles méchantes qu’il pouvait avoir à mon égard etc..). Mes amis, ma famille, et toutes les personnes à qui j’en parlais me disait de couper les liens, de le rayer de ma vie; C’est ce que j’aurais dû faire mais quand on est dans ce genre de relation, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. A chaque fois, je me disais que c’était la dernière fois que je le voyais, et à chaque fois qu’il me recontactait, je retombais dans ses bras. En fait, il avait l’ascendant sur moi et il en profitait bien.

Je me rappelle qu’à ce moment, je savais que quelque chose n’allait pas chez moi car toutes les personnes normales seraient parties depuis longtemps. J’ai donc acheté beaucoup de livres sur la dépendance affective dans lesquels je trouvais des conseils pour sortir des griffes de mecs dans son genre. Et parmi ces bouquins, il y avait « Le syndrome de Tarzan« , écrit par Pascal Piquet. Selon elle, les personnes en dépendance affective s’accrochent à des mecs qu’elle nomme des « Trous noirs affectifs » comme Tarzan s’accroche à ses lianes. Il faut dire que ces Trous noirs affectifs sont assez habiles et savent prononcer les paroles qu’il faut quand il faut.

Là où j’ai eu de la chance, c’est que pendant cette période, l’Ex a trouvé une nouvelle copine et a voulu mettre un terme à tout ça. Moi, parallèlement, j’ai rencontré un garçon beaucoup plus sain et serein que j’ai fréquenté pendant un an. Et je n’avais tellement pas envie de quelqu’un d’autre que c’était facile de refuser les avances de l’Ex (oui parce que figurez-vous qu’il continuait de me contacter malgré le fait qu’il avait une copine « sérieuse » (selon lui) pour me proposer de passer la nuit ensemble ! ) En septembre dernier, lassée par ses demandes, je lui ai dit de ne plus me recontacter..ce qu’il a fait…jusqu’à vendredi soir!

J’ai osé penser que c’était une attention gentille de sa part, qu’il voulait prendre des nouvelles, tout simplement. mais non! Encore une fois, il m’a demandé si j’avais un mec (non), et si je voulais le voir le soir pour qu’on passe un bon moment ensemble. Ok je suis célibataire et je galère un peu en ce moment au niveau sentimental..mais je ne vais pas retomber dans ses griffes. J’ai mis du temps pour me relever après cette histoire auto-destructrice, ce n’est pas pour y retomber! Et puis, avec le temps, heureusement que je n’ai plus envie de lui! Si c’était le cas, j’aurais vraiment un grave problème..Mais apparemment, c’est lui qui a un problème..Parce qu’il a très mal pris mon refus! Il m’a carrément reproché de me venger en l’humiliant et a inondé ma boîte de messages insultants. Alors, selon lui je n’ai pas de copain alors que lui a réussi à trouver une copine avec qui il compte faire sa vie (la pauvre!). J’ai donc une vie de merde, sans projets perso (oui parce que quand on est seule, on n’a aucun projet et on ne peut être accomplie), sans projets pro (il ne connaît rien de mon nouveau job dans lequel je suis pleinement épanouie). Bref, je suis une ratée…

Je n’ai même pas pris la peine de lui répondre, ni même le lendemain quand il m’a écrit pour s’excuser (bien sûr il ne pensait pas un mot de ce qu’il m’a dit, il va pas bien en ce moment-comme si j’allais le plaindre! ). Mais je me suis vraiment sentie bien après tout ça. Non seulement, je suis ravie de m’être enfin libérée de lui mais en plus je plains vraiment sa copine ! Elle ne sait pas ce qui l’attend et je lui souhaite un immense courage!

Lui qui n’arrive pas à rester seul (il me l’avait dit il y a quelques temps) m’a décomplexée de l’être. Car je préfère vraiment n’avoir personne pendant un temps et rencontrer quelqu’un de bien un jour plutôt que d’avoir une relation avec un mec comme ça.

Je ne sais pas si c’est le bouquin ou le temps qui m’a aidé mais en tout cas, je ne suis définitivement plus sa Jane. De mon coté j’ai avancé et j’en suis bien satisfaite ! 🙂

Tagged again

L’année dernière, j’étais tagué par Le Verre à moitié plein et j’ai bien aimé joué le jeu des questions/réponses alors rebelote avec le Tag de DesperateCouchPotatoe (dont j’adore le pseudo dans lequel je me reconnais entièrement en ce moment d’ailleurs!:) )

ImageCette année, ce sont les filles du blog Enelya Rocks qui sont à l’initiative de ce questionnaire, constitué de 15 questions.

Alors c’est parti pour mes réponses:

1- Ton héros Marvel préféré ?
Spiderman bien sûr!

2- Quelle est ton addiction bouffe ?
Sans aucun doute le chocolat (un carré quand je vais bien et plus quand le déprime s’empare de moi…:( )

3- Quel livre t’as le plus marqué(e) ? Thornytorinx de Camille Peretti. Il s’agit de son témoignage sur l’anorexie. Et je l’ai lu à l’époque où j’étais en plein dans ce fléau. Je dois dire que ça m’a beaucoup fait réfléchir. (c’est d’ailleurs la première fois que je parle de cette partie de ma vie ici)

4- Un produit de beauté à conseiller ?
Le fond de teint Avene. Ma peau va beaucoup mieux depuis que je l’ai adopté. 

5- Dernier coup de cœur au cinéma ?
La Vie d’Adèle. J’ai pris une grosse claque

6- Un petit secret te concernant ?
Mon blog est mon petit jardin secret.

7- Une phobie ?
Les lombrics. Rien que le fait d’en parler , ça me…arghhhh

8- Sur ta table de chevet il y a… ?
Un bouquin (le dernier que j’ai lu est Mange prie, aime et je vais attaquer Demain j’arrête maintenant

9- Tu ne peux pas sortir sans… ?
Mon Iphone. Il est comme greffé à ma main…

10- Dernier achat ?
Un paquet de cigarette (mais promis je vais diminuer…)

11- Ta chanson n°1 ?
En ce moment, j’adore Sirens call de Cats on tree

12- Le pire loupé capillaire de ta vie ?
Lors de ma première année de fac, j’avais envie d’avoir les cheveux noir comme Monica dans Friends. Le coiffeur a essayé de me dissuader mais j’étais sûre de moi..et je ressemblais plus à un parent de la famille Adams. J’ai ensuite opté pour le miel doré de Jennifer Aniston (à peu près) et depuis je n’ose plus les changements radicaux..

13- Si tu pouvais dîner avec… ? Ce gars que j’ai en vue 🙂 

14- Tu manges quoi le matin ?
Je sais que c’est pas bien mais le matin je ne peux rien avaler alors c’est un grand café, un jus d’orange et c’est parti!

15- Ce que tu détestes chez les gens ?
L’hypocrisie et le foutage de gueule.

Voilà, vous en savez un peu plus sur moi.

Je vais donc à mon tour demander à quelques blogueuses de se prêter au jeu du Tag:

MissBavarde

Troisfoisrien

Darkgally

Steph

A votre tour les filles!

Comment je me suis réconciliée avec l’automne

ImageEn tant que Lion qui se respecte (je suis née en août), j’ai toujours eu du mal à la fin de la période estivale. J’ai toujours dit que l’automne était la saison que j’aimais le moins. Les jours qui raccourcissent, le temps qui s’assombrit, les températures qui diminuent..C’est plutôt déprimant tout ça. Et le rythme métro, boulot, soirée que j’ai pendant l’été (sans parler des vacances farniente et plage) est vite remplacé par métro, boulot, dodo (et je vous rappelle que je dors seule, c’est triste quand même!:( ).

Et pourtant, d’années en années, j’apprécie de plus en plus cette saison. Quelle meilleure période que celle là pour faire la grasse mat’ (et j’adore profiter de mon lit le matin) sans culpabiliser? De toute façon, dehors, il fait gris alors autant rester sous la couette et rattraper le sommeil de retard accumulé pendant les soirées estivales. En plus, ça tombe bien, ce moment correspond à la rentrée des séries et en tant que fan, j’ai de quoi m’occuper! Alors même si les sorties entre potes sont plus rares qu’en été (on est un peu un groupe de marmottes il faut l’avouer), je n’ai pas le temps de m’ennuyer…J’en profite aussi pour m’occuper de moi : manucure, masques, soins du corps, tout plein de trucs girly que je délaisse un peu l’été au profit des apéros. Et puis, je peux me faire de bons petits plats aussi. L’épreuve du maillot de bain est déjà passée et la prochaine est dans quelques mois alors j’ai le temps de voir venir:) A moi les raclettes, les fondues, les tartiflettes (avec modération quand même!).

En plus, avec la charge de travail, les journées de travail passent à une allure folle (quand on est occupée, voire surchargée, le temps passe beaucoup plus vite, c’est bien connu) et les semaines aussi. Vous vous rendez compte que Noël est dans un peu plus d’un mois seulement! Encore une bonne chose pour apprécier la période : les illuminations et les animations qui vont avec vont bientôt être installées et il sera temps de penser aux cadeaux 🙂

Que des choses positives finalement:) Alors ok, j’ai perdu les quelques couleurs que j’avais pris cet été et j’ai le teint pâle, ok j’ai le nez qui va bientôt être rouge et qui va commencer à couler dès que je ferai un pas dehors, ok je vais commencer à me plaindre du froid… Malgré tout ça, je me mets à aimer l’automne.

Finalement, je crois que contrairement à ce que j’ai clamé pendant tout ces années (ô combien je détestais l’automne), j’aime l’aspect cocon de cette saison. J’ai plus qu’à me préparer pour l’hiver parce qu’avec cette saison, je pense que j’aurais beaucoup plus de mal à me réconcilier..

A la recherche du feeling, une utopie?

ImageComme vous le savez tous, je suis célibataire depuis un petit moment maintenant et je ne m’en cache pas, cette situation me pèse de temps en temps. Oui, j’avoue, même si j’aime mon indépendance et le fait d’être libre, j’aimerais moi aussi me sentir bien dans les bras de quelqu’un, passer des moments cocooning en amoureux plutôt que seule (surtout en cette période ou les apéros entre amis sont moins de mise). C’est pour cette raison que je me suis enfin décidée à créer un profil sur plusieurs sites de rencontre. Adopte, Meetic, sites spécialisés…Malgré ma réticence au sujet de ces rencontres programmées, je me suis lancée. Et j’ai discuté avec quelques personnes depuis mon inscription. Mais pour l’instant rien de concret; je veux dire pare là que je n’ai rencontré personne réellement. Je dois admettre que j’ai du mal à prendre ces sites sérieusement. 

Jusqu’à présent, toutes mes histoires se sont faites de manière naturelle : je rencontre un garçon qui me plaît (ou pas d’ailleurs mais j’y reviendrai après) lors d’une soirée entre amis, entre collègues ou autre événement auquel je suis invitée, on discute, on ressent une affinité, un feeling, et naturellement, on a envie de se revoir…Et la suite, vous la connaissez : on se fréquente pendant un temps, ça ne marche pas, on arrête la relation. Ce que j’ai aimé dans ces différentes relations, c’est que rien n’était programmé. Et c’est exactement l’idée de rechercher quelqu’un qui me bloque. 

Certains de mes amis me disent que si je pense cela, c’est qu’en réalité, je suis bien seule et que je n’ai pas vraiment envie de me poser. Ben oui parce que sinon, bien sûr que je serais en recherche! D’une certaine façon, ils ont raison car il est vrai que je ne cherche pas quelqu’un à tout prix. Non mais j’aimerais trouver quand même. Trouver LA personne avec qui j’ai envie d’être, qui me fait me sentir bien et qui se sent bien avec moi. Je vous l’accorde je suis sûrement un peu trop fleur bleue mais je ne pense pas que je trouverai cette personne sur un site de rencontre car je ne pense pas avoir la bonne approche.

Je vous disais plus haut que j’avais plusieurs fois eu des relations avec des personnes qui ne me plaisaient pas à priori. C’est vrai. Ma plus longue histoire, c’était avec un homme qui ne me plaisait pas trop physiquement. Lorsqu’on s’est rencontré, je lui ai plus, on a longuement discuté et ensuite, je ne sais pas expliquer pourquoi, mais j’avais envie de le voir, de passer du temps avec lui et on a donc commencé quelque chose. Et ma perception de lui a changé: d’un mec qui ne me plaisait pas, il est devenu beau, charmant..Bref, j’étais amoureuse.Ce que je veux dire par là, c’est que la majorité de mes histoires sont nait d’un feeling plus que d’un coup de coeur. En vrai, je ne m’attache pas au physique, je n’ai pas de genre particulier : c’est un truc inexplicable qui se passe..Que je n’arrive pas à trouver sur les sites de rencontres.
Avec ces sites, je n’arrive pas à surpasser cette barrière du physique. la première chose que je regarde, c’est la photo. Et je me rend compte que je suis assez difficile en plus! et c’est dommage parce que je passe peut être à côté de personnes qui en valent la peine…

Un jour j’y retournerai peut être mais en attendant, je préfère multiplier les activités et peut être que via l’une d’enter elles, je rencontrerai quelqu’un avec qui j’aurai le déclicnaturellement. 🙂 

Comment trouver le bon mec?

ImageNon je n’ai malheureusement pas la recette 😦 Bientôt trentenaire, encore et toujours célibataire! Je vous rassure, je suis loin de déprimer. Je suis très épanouie dans ma nouvelle boîte, je sors toujours autant avec mes fidèles amis, je fais des rencontres grâce à ce blog et aux réseaux sociaux, je poursuis les activités qui me tiennent à coeur. Bref, je ne m’ennuie pas du tout. Mais quand même, parfois, et surtout à cette période de l’année, je ressens comme un arrière petit goût de monotonie. Tout va bien mais il me manque un peu de piment. Alors rien de tel que de passer une soirée en compagnie d’autres copines célibataires pour se remonter le moral! Et ce qui fait encore plus de bien, c’est d’écouter les déboires d’une véritable looseuse de l’amour (pour se dire qu’on n’est pas la pire ou au moins qu’on n’est pas la seule!:) )

Je vous arrête tout de suite, je ne compte pas cracher sur une de mes copines qui vit des galères..Non. Celle dont je parle ici, c’est LA Looseuse de l’amour : Sarah Péb. Celle qui a fait un show de ses histoires compliquées et de ses désillusion. 

Dans son spectacle  » 7 conseils pour trouver le bon mec et le garder« , elle nous raconte ses mésaventures (dans lesquelles on peut parfois se reconnaître). Les problèmes de communication avec les mecs qui préfèrent le foot, les premiers rendez-vous ratés, les excès de « chiantise » qui font foirer la relation…En une heure, et dans la bonne humeur (le public a même droit à des petits cadeaux!), elle nous emmène dans son univers de la loose en amour (que je connais trop bien:)! ).

En plus, elle est sympa Sarah parce qu’elle nous donne aussi les 7 conseils pour trouver le bon, mais surtout le garder! Si c’est pas une bonne copine ça! j’avoue, si mes amies me donnaient les mêmes conseils, je les accuserais peut-être de vouloir faire de moi une vieille fille!

Je n’ai donc toujours pas la recette mais je vous conseille le spectacle pour passer un bon moment girly.Sarah se produit tous les lundi jusqu’au 6 janvier à la Comédie des Boulevards.

 

 

Les regrets

ImageComme la plupart des filles, j’aime regarder des films à l’eau de rose, et plus particulièrement dans mes moments de doutes, de remise en question (même si c’est pas mes meilleurs moments pour regarder ce genre sans déprimer je vous l’accorde).

Récemment, j’ai revu un film que j’avais vu à sa sortie en 2008 et qui m’avait énormément marquée : Les Regrets de Cédric Khan. Ce film raconte l’histoire d’un homme et d’une femme qui se retrouvent par hasard 15 ans après leur rupture. Le temps a passé, les 2 ont refait leur vie mais leur retrouvailles va chambouler leur présent. Se revoir après une longue séparation fait remonter en eux des émotions qu’ils croyaient avoir enterrées à jamais et malgré le temps, la passion ressurgit et les entraîne dans un tourbillon de sentiments qu’ils ont tous 2 extrêmement de mal à gérer…

Lorsque j’ai vu ce film au cinéma, il y a cinq ans, je venais de me séparer de mon premier amour avec qui je vivais encore des instants compliqués. Pour cette raison, je me reconnaissais dans les personnages: j’avais l’impression que pour nous, c’était pareil. Que quelque chose d’inexplicable nous attirait l’un vers l’autre et que malgré toutes les engueulades, les pleurs et malgré le mal qu’on se faisait, on ressentirait toujours cette passion l’un envers l’autre. Puis le temps a passé, il a fait sa vie, j’ai fait la mienne; on est toujours plus ou moins restés en contact mais de manière plus saine (notez en dehors d’un lit).

Si moi, depuis mon histoire avec lui, je galère toujours avec mes mes histoires de cœur actuelles, lui, par contre, a trouvé une copine et s’est même installé avec elle depuis peu. Pourtant, nous restons en contact. 2 voire 3 fois par an, on déjeune ensemble et on se raconte ce qu’il se passe dans notre vie professionnelle, personnelle un peu aussi. (on dirait qu’il n’ose pas trop me parler de sa vie de couple avec moi. Comme je l’avais déjà expliqué ici, j’ai mis très longtemps à passer à autre chose, à me dire que c’était fini, qu’on ne revivrai jamais plus rien ensemble, mais j’y suis enfin arrivé et maintenant, je n’ai plus envie de lui. Bien sûr, parfois, quand je rumine mon célibat, je repense à nos bons moments, mais plus parce que notre histoire est un peu ma référence. 

C’est donc tout naturellement et sans la moindre arrière pensée que je lui ai écrit un message la semaine dernière pour prendre de ses nouvelles, tout simplement…Et aujourd’hui, j’ai eu la réponse mais pas celle que j’attendais. Car si au début, elle était toute innocente (du genre « je vais très bien , blabla, ravi de savoir que toi aussi »), je n’ai pas arrêté de recevoir des messages de lui toute la journée..et de moins en moins innocents! Déjà, l’une des premières questions de monsieur consistait à me demander si j’étais en couple (juste après me demander si ça allait). Je vous vois venir, et je le sais, je n’aurais pas dû rentrer dans son jeu..Mais j’ai répondu honnêtement à toutes ces questions. Mais peu à peu, il a voulu savoir, s’il m’arrivait de penser à lui, à nous avant… et au fil des échanges, il m’a dit qu’il aimerait beaucoup repartager des « moments comme on avait l’habitude avant, sans prise de tête.. » (et je précise qu’il est toujours en couple!).

Si je ne laisse pas la porte ouverte comme je le faisais avant, j’avoue que je ne la ferme pas non plus. Alors je me demande, est-ce que comme dans le film, il y a toujours quelque chose qui se réveille quand on se contacte? De mon côté, je sais que mon célibat actuel qui dure depuis un petit moment déjà explique que je puisse me laisser aller à rentrer dans son jeu. Mais lui? Est-ce que, comme me disent mes potes, il veut toujours avoir l’ascendant sur moi. Ou est-ce qu’il y a vraiment un truc enfoui qui refait surface de temps en temps, comme dans le film?

De toute façon (attention je vais un peu spoiler là), les histoires comme ça, même dans les films, ça ne se termine pas bien…

Alors, comme je me suis toujours dit, je préfère croire au destin et ne pas avoir de regrets. Si ça n’a pas marché, c’est que ça ne devait pas. Et même si je n’ai toujours pas rencontré une personne avec qui je construit, j’espère que ça va arriver et que ce jour là, je me dirai que oui, vraiment, je n’ai aucun regret à avoir… Et puis, entre vous et nous, s’il ose me faire des propositions comme celle là alors qu’il est en couple, c’est bien que je n’ai pas perdu grand chose…

Oh tiens, au moment où je termine cet article : un nouveau message de lui… NE PLUS REPONDRE…NE PLUS REPONDRE…